Les séries

Musique classique

Nouvel écrin pour les Notes du traducteur de Philippe Cassard et pour la musique de chambre à Toulouse, les célèbres Mardis de Croix-Baragnon s'installent à l'Auditorium des Abattoirs et à la Chapelle des Carmélites. Un nouveau départ !


Des incontournables de la musique classique : récitals de piano, de chant, musique de chambre et jeunes interprètes… Une série de concerts allant à la découverte du répertoire en compagnie de jeunes lauréats de concours internationaux et d'élèves du Conservatoire de Toulouse ou de l'Institut des arts de Toulouse. L'occasion de découvrir les compositeurs classiques, de jeunes interprètes pleins d'avenir, tout en offrant un véritable « coup de pouce » pour l'entrée dans une carrière.

 

Philippe Cassard

Pour cette saison, retour de Philippe Cassard, pianiste de renommée internationale, bien connu sur les ondes de France Musique avec ses Notes du traducteur, véritable leitmotiv servant de fil rouge aux Mardis.


« Les chefs-d'oeuvre ne sont pas faits pour être respectés, mais pour être aimés » (Dinu Lipatti). « Par quelles étapes successives le pianiste passet- il pour élaborer une présentation convaincante de l'oeuvre, qui parte du texte stricto sensu et soit peu à peu investie par son imaginaire, sa culture, son intuition, son goût, sa fantaisie et sa subjectivité ? En choisissant quelques-uns des thèmes qui me sont chers depuis toujours, j'aurai à coeur de vous faire découvrir l'envers du décor : ces moments intimes où les éléments épars d'une réflexion surgissent dans le travail instrumental le plus quotidien ou… pendant le sommeil ! Joués d'abord in extenso, puis par petites touches, des chefsd'oeuvre emblématiques du répertoire pour piano seront tour à tour visités par la peinture, la poésie, le cinéma, la littérature et beaucoup d'autres musiques. C'est ainsi qu'ils vivent en moi et que j'aurai plaisir à vous en faire partager toutes les beautés. »

Philippe Cassard

 


Depuis plusieurs saisons, Philippe Cassard convie à Toulouse des solistes d'exception.


Après Karine Deshayes, Wolfgang Holzmair, François Chaplin et Cédric Pescia… il poursuit ses cartes blanches en invitant cette saison sa complice Natalie Dessay et les chambristes David Grimal et Anne Gastinel.

 

Jean-François Zygel

« C'est quand même une drôle d'histoire, l'improvisation. Le public ne sait pas ce qu'il va entendre et l'improvisateur ne sait pas ce qu'il va jouer.
Quand on improvise, il faut être à la fois à son affaire et ailleurs, comme dédoublé. Il faut guider, conduire, construire au moment même où l'on joue ; et en même temps lâcher prise, laisser quelque chose s'établir entre le soi de la surface et le soi des profondeurs.
Moi j'ai l'impression d'avoir toujours improvisé. Déjà quand j'avais 8 ans, 9 ans, que mon père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j'improvisais. Mon père pensait que je travaillais mon piano. C'était plutôt mon imagination que je travaillais…
Plus tard, j'en ai fait un métier. J'ai pris l'habitude d'aller de ville en ville, de salle en salle, de pays en pays, sans partitions, sans programmes, avec seulement mes sensations et mes sentiments du moment.
J'ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important. Ce que j'ai mangé, ce à quoi j'ai rêvé, si je suis triste ou plein d'énergie, les musiques que j'ai entendues, les personnes que j'ai rencontrées, les amis auxquels j'ai pensé…
Quand j'improvise, je me raconte une histoire, surveillant (mais pas trop) les mélodies qui s'entrecroisent, les modulations qui s'installent, la transformation des rythmes et des phrases. Je suis là avec mes doigts, mes oreilles, mes rêves. Sans partition. Sans crainte du trou de mémoire. Ni de la fausse note. »
Jean-François Zygel

 

Rendez-vous incontournable de la scène jazz toulousaine, Blue Jazz prend le relais de la Salle bleue avec un rendez-vous mensuel à l'Espace Job ou au Metronum.


Fidèle à sa ligne artistique, Blue Jazz suscite les découvertes et les rencontres : nouveaux groupes, projets d'artistes, invitations, premières auditions, création et lancement d'albums… Quand le jazz repousse encore un peu plus loin les frontières, sans pour autant délaisser sa spécificité, entre écriture et improvisation, regards croisés, bigarrure. Jazz in Toulouse, résolument un jazz autrement.
Blue Jazz est membre d'AJC – Association Jazzé Croisé – qui regroupe désormais une soixantaine de structures françaises et européennes et qui constitue le premier réseau européen de diffusion et de production de jazz et musiques improvisées.
Elle est également membre fondateur d'Occijazz, le tout nouveau réseau jazz de la région Occitanie.

 

Musiques vocales

Quand la voix prend le devant de la scène…

Une nouvelle série qui fait la part belle aux sortilèges des musiques vocales…

Lieux Lieux

Séries Séries